Take a line for a walk
by Alfredo Häberli, 2003

Le dessin est comme porter une ligne faire une promenade (Paul Klee)

Machines, astronefs, des fauteuils de commande, un univers de références masculines, des liens émotifs qui révoquent des stupeurs et des souvenirs des jeux d’enfance. Une double peau enveloppante, commode et protectrice, pour appuyer la tête, reposer et s’isoler de l’environnement circonstant. Dessinée en 2002, le fauteuil maintient inaltéré la force innée de la communication. La nouveauté, dix ans après, est dans le rembourrage, dans la fermeture éclair qui longe le contour séparant l’extérieur avec l’intérieur. Dehors, ordre géométrique rigoureux; dedans, douceur et couleurs vivaces, concession à l’exubérance toute féminine.