NEWS FROM USA

Nombreux sont les rendez-vous de Moroso aux États-Unis au cours du mois de juin.
Le 14 juin Washington saluera la réouverture du The Watergate Hotel, le célèbre hôtel dessiné dans les années soixante par l’architecte italien Luigi Moretti, et restauré aujourd’hui sous la direction de Ron Arad qui a choisi Moroso pour en meubler les espaces communs, dont le hall, le restaurant et le lounge bar. C’est ainsi que sont nés deux nouveaux sièges pour le restaurant : la chaise Watergate ainsi que la chaise et le tabouret One Skin, une variante de la chaise Three Skin déjà réalisée pour Moroso.
Parallèlement, Euro Capital Properties a travaillé en collaboration avec Moroso USA au projet de la bibliothèque. Cet espace douillet et exclusif, situé au centre de l’hôtel, a été enrichi par les formes capitonnées de Bohemian et les géométries en trois dimensions de Redondo, deux créations de Patricia Urquiola pour Moroso, l’enveloppant Take a line for a Walk d’Alfredo Häberli, qui renouvelle le concept du fauteuil classique, la bibliothèque Terreria, dessinée pour Moroso par Archea Associati, qui révèle quant à elle une consistance organique et divise la transparence de l’espace. L’installation est complétée par les tapis Golran, que Moroso distribue en exclusivité aux États-Unis.
Toujours dans la journée du 14 juin, mais cette fois à Chicago, le Showroom Luminaire accueillera Patrizia Moroso pour une conversation brillante avec Patricia Urquiola à l’occasion de la deuxième édition de Women in Design qui se déroulera pendant Neocon, le plus grand salon annuel des meubles de bureau et pour collectivités en Amérique du Nord. La conversation se concentrera sur les collaborations créatives de Patrizia Moroso, directrice artistique de la société, avec une designer clé comme Patricia Urquiola, et comment ces partenariats importants débouchent sur la création de pièces iconiques.
Une fois de plus, nous partagerons l’espace du Merchandise Mart/suite 1060 avec Skyline Design.
Nous exposerons Ottoman, la nouvelle collection du duo hollandais Scholten & Baijings.