Icône de provocation féminine

La volonté de se libérer des lignes anguleuses et cubiques typiques des canapés modernes a donné naissance à Josephine, qui se distingue par des formes géométriques arrondies et sinueuses, qui créent les accoudoirs et le dossier, trois pièces distinctes, qui enveloppent l’assise comme les pétales la corole d’une fleur. Les proportions sont aimables, ultérieurement allégées par l’assise visiblement soulevée au-dessus du sol.

Un meuble aux proportions équilibrées dont même le nom évoque sa féminité, un clin d’œil à Joséphine Baker, un personnage émancipé, icône de provocation dans les années 1930, célèbre pour sa beauté afro-américaine mais aussi pour son ironie marquée et son transformisme.
Disponible dans les variantes canapé ou vis-à-vis, conçues pour les gros contrats, mais faciles à décliner aussi en version domestique.