Saula Marina, canape
by Javier Mariscal, 1995

Courbes: la distance la plus belle entre deux points (Mae West)

La culture visuelle de  Mariscal appartient complètement au monde de la bande dessinée dont il puise, de son propre aveu, dans la phase de création. Alessandra, Eulalia Perez, Saula Marina, semblent sortis ainsi directement des pages de quelques underground comix, avec qui ils partagent la même ironie à la limite du sarcasme et l’approche ludique avec la réalité contemporaine. Anticonformiste, libertaire, post-moderne: Mariscal dessine le scénario d’une histoire sous un point de vue d’adolescent, où l’expérience arrive toujours avant la substance. Désir de rondeur, superposition et entrelacement amoureux de corps et volumes, disjoignent les objets par le passage chronologique du temps en les mettant dehors, dans un monde qui est nécessairement le nôtre aussi.

Mousse de polyuréthane indéformable à densité variable et fibre polyester avec structure interne en bois. Pieds en hêtre naturel ou laqué noir vissés à la structure.

collection:
Los Muebles Amorosos