Secret Cubic Shelves, accessoires
by Olafur Eliasson, 2021

Moroso présente « Secret Cubic Shelves », une création de l’artiste dano-islandais Olafur Eliasson.

Résultat d’une recherche dans le domaine de la géométrie que l’artiste a mené pendant dix ans, la bibliothèque est dérivée du module assemblable en forme de losange qui est décliné dans ses œuvres depuis 2015. La même forme est d’ailleurs présente dans des œuvres telles que « Less ego wall », présentée en 2015 au Moderna Museet de Stockholm, l’œuvre en verre « La congiuntura del tempo (Tempo Junction) », créée pour la Fondation Agnelli en 2017, et la sculpture « How to build a sphere out of cubes », de 2018, à la Texas A&M University. Une variante – plus essentielle – du losange figurait également au centre de « Green light – An artistic workshop », le projet qu’Eliasson a réalisé en 2017 à l’occasion de Viva Arte Viva, la 57ème Biennale de Venise.

Conçu par Einar Thorsteinn (1942-2015) et développé par Eliasson et Thorsteinn dans leur studio berlinois, tout comme de nombreuses autres études géométriques, le module est l’évolution d’une recherche entamée des années plus tôt par R. Buckminster Fuller. La forme est obtenue en faisant tourner deux cubes identiques le long d’un axe diagonal commun jusqu’à ce que les arêtes des deux formes soient divisées selon la proportion du nombre d’or. En traçant des lignes au niveau de l’intersection des faces (et en éliminant tout le reste), on obtient un polyèdre composé de douze faces triangulaires.

Eliasson a un intérêt, connu et documenté, pour les formes tridimensionnelles pouvant s’assembler et tendant à une continuité infinie comme alternative aux techniques de construction conventionnelles. Son Quasi Brick, par exemple, a été utilisé pour créer les façades kaléidoscopiques du Harpa Concert Hall and Conference Centre de Reykjavik, conçu en collaboration avec Henning Larsen Architects et achevé en 2011.

« Je me réjouis de partager Secret Cubic Shelves avec un plus large public. Ce qui rend ces modules si particuliers, c’est qu’ils sont construits autour de l’absence de la forme originale et qu’ils reflètent une géométrie cachée qui échappe à la compréhension immédiate. Avec leur structure en filigrane, ils portent en eux les traces d’anciens débats et les germes d’un avenir qu’on ne peut pas encore imaginer. » – Olafur Eliasson

Réalisée à l’origine (2017) comme prototype en multiplex et en acier, cette nouvelle édition est entièrement produite en fer (recyclé et recyclable), avec un revêtement par poudre non toxique. Une structure robuste et durable et une chaîne d’approvisionnement réduite permettent de minimiser le gaspillage de ressources, de matières premières et d’énergie et, par conséquent, l’impact sur l’environnement. La bibliothèque a été réalisée en partenariat technique avec Fantin.